Accueil > Tous les volumes > Interroger la tradition : John McDowell et (...)

Interroger la tradition : John McDowell et l’interprétation gnoséologique de la partie B, IV, A de la Phénoménologie de l’esprit

Vol. 11, n°1, p. 1-16

7 mars 2020

Mathieu J. Lainé

Résumé :
Figure phare de la philosophie contemporaine de l’esprit, le philosophe John McDowell (1942-) affirme que la partie B, IV, A de la Phénoménologie de l’esprit met en scène un seul individu, et non pas deux individus singuliers, ou deux groupes d’individus — classes, nations, races, etc. —, comme nous l’enseigne la tradition commentatoriale. Selon McDowell, les interprètes de Hegel confondent les choses telles qu’elles sont pour nous — les philosophes, s’entend —, ou en soi, et telles qu’elles apparaissent à la conscience dont Hegel retrace justement l’histoire dans son ouvrage. C’est cette interprétation du texte de Hegel que nous tenterons ici de comprendre et de faire comprendre.

Abstract :
According to philosopher John McDowell (1942-), Hegel’s master-slave dialectic details the unity of empirical consciousness and apperceptive consciousness of a single individual, and not a psychosociological relationship between two actual individuals. Commentators, writes McDowell, are confusing what things are and how they appear to the singular self-consciousness whose education Hegel describes in the Phenomenology of Spirit, and it is this mistake which leads them to believe that the master and the slave are, in effect, two distinct individuals. This short article provides a close reading of McDowell’s kantian interpretation of Hegel’s famous master-slave dialectic.


Fichiers PDF

Mathieu J. Lainé

Chercheur indépendant


Courrier électronique :  Mathieu J. Lainé

plume   Pour répondre à cet article, le discuter ou le commenter dans Igitur, nous vous invitons à soumettre un texte de réponse à la revue en suivant la procédure et les indications données aux auteurs.
up